Demande de devis Nous contacter
  • en

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

02/12/2022

En 2012 déjà, l’OMS signalait 6,5 millions de décès à travers le monde en raison de la pollution de l’air extérieur et intérieur (cancer, pneumonie, grippe, etc.). En 2020, la contamination aéroportée de la COVID 19 est venue accentuer le phénomène et la qualité de l’air intérieur (QAI) est devenue un véritable enjeu de santé publique. Les ministères de l’Environnement et de la Santé ont signifié l’importance de l’évaluation et de l’amélioration de la qualité de l’air intérieur au sein des établissements recevant du public. L’objectif est double pour le Plan d’action sur la QAI : veiller sur la santé et le bien-être des usagers.

 

Qualité de l’air intérieur : état des lieux de la situation

Les conséquences d’une mauvaise gestion de la QAI 

Le saviez-vous

Une bonne qualité de l’air à l’intérieur a des répercussions sur la concentration, le taux d’absentéisme et l’efficacité.

Pour les non-initiés, un air de mauvaise qualité est synonyme de maladie et de difficultés respiratoires. La liste des maux qui sont imputables à la pollution atmosphérique en intérieur est en réalité bien plus longue et variée. Les particules, polluants et virus peuvent avoir des effets délétères sur la santé, comme sur le bien-être des occupants d’un lieu clos :

Les symptômes les plus courants Les maladies dues à la transmission aéroportée Autres pathologies
Maux de tête

Difficulté de concentration

Yeux secs et irrités

Endormissement 

Grippe saisonnière

Varicelle

Rougeole

Bronchite et bronchiolite

Rhume et rhino-pharyngite

Asthme

Allergie 

Intoxication

Cancer du poumon

Pneumonie

 

Les établissements recevant du public à risque (fragile ou mineur) ont l’obligation légale et morale de veiller à la qualité de l’air intérieur. La mise en place d’actions d’amélioration continues de la QAI permet d’œuvrer pour la santé comme pour la qualité de vie au travail et dans tous les lieux publics. 

 

Les coupables

Les catégories de pollution de l’atmosphère intérieure sont de 3 types :

  • Chimique : CO2, Composés Organiques Volatils (COV) formaldéhydes, hydrocarbures dont le benzène, oxyde d’azote (NOx)
  • Microbiologique : bactéries, virus, champignons, levures
  • Particulaire : Particules fines, PM1, PM2,5 PM 10

 

Le saviez-vous 

L’Anses estime qu’environ 30 % des adultes sont allergiques aux pollens

Leurs origines sont, quant à elles, beaucoup plus nombreuses, voire illimitées. On parlera, entre autres, des matériaux de construction, des produits ménagers, des solvants contenus dans les peintures ou l’encre, de l’ameublement, etc. 

 

Améliorer la qualité de l’air intérieur en 4 étapes

Réduire les sources de pollution intérieure 

Le saviez-vous

L’atmosphère d’un lieu clos est 8 fois plus polluée que celui que vous respirez à l’air libre.

Grâce à quelques bons réflexes de consommation, il est possible de prévenir et de limiter la pollution de l’air au sein de vos établissements. Référez-vous aux étiquettes indiquant le taux de COV des produits et privilégiez la catégorie A. Ces données sont désormais disponibles sur tous les matériaux de construction/rénovation et décoration, mais aussi sur les produits d’entretien, fournitures de bureaux et fournitures scolaires.

De la même manière, pensez à éloigner imprimantes et photocopieurs, car leurs encres libèrent dans l’atmosphère divers polluants chimiques.

Le second levier afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur consiste à respecter les critères des labels dédiés à l’habitat durable. Si vous construisez ou rénovez vos bâtiments, vous pourrez vous référer à :

  • La norme NF HQE en France et LEED aux États-Unis ;
  • Les labels QVT OSMOZ en France et WELL aux États-Unis.

 

Renouveler l’air dans les locaux

C’est la recommandation des experts issue de la crise sanitaire de la COVID : il faut aérer vos locaux chaque jour. Renouveler l’air intérieur permet de réduire la concentration en virus, particules, composés chimiques, etc. tout en régulant l’humidité et la température. Dernier effet positif grâce à l’ouverture des portes et fenêtres : un air sec est plus facile à réchauffer et votre facture de chauffage diminuera. 

 

Purifier l’air intérieur grâce à des appareils à l’efficacité reconnue 

Lorsque la température extérieure, la sécurité ou le type d’ouvrant ne permet pas une aération optimale des lieux, il est recommandé d’utiliser la ventilation forcée. Attention, les systèmes de climatisation classiques et de VMC ne sont pas équipés de filtres performants de type HEPA H14 et ne contribuent donc pas à épurer l’air intérieur de manière optimum. 

Le renouvellement de l’air est bien assuré, mais il doit être couplé à l’usage d’unités mobiles de traitement de l’air afin de garantir l’éradication de 99, 995 % des polluants atmosphériques. 

 

 

Les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA H13 ou H14 sont les seuls à être recommandés par le HCSP dans son avis du 21/05/2021. Il est important de noter que les filtres HEPA H14 sont 10 fois plus efficaces que les filtres HEPA H13. La technologie utilisée se base sur 4 mécanismes de filtration successifs sans relargage chimique. La haute performance de notre gamme HEPA H14 pour ERP et services hospitaliers à risque réduit respecte également les critères de qualité environnementale suivants :

 

  • Consommation énergétique optimale (classe A) ;
  • Nuisance sonore réduite ;
  • Faible coût de maintenance ;
  • Longue durée de vie des filtres;
  • Faible encombrement au sol.

 

Veiller en continu sur les paramètres de QAI

Avec nos appareils de mesure de la qualité de l’air intérieur, vous pouvez contrôler en continu les taux et valeurs des éléments suivants et être alerté en cas de dépassement des seuils limites de : 

  • Température ;
  • Taux d’humidité ;
  • Particules fines;
  • CO2 ;

 

Demandez conseil à nos experts

 

Les effets sanitaires d’une mauvaise gestion de la qualité de l’air sont de plus en plus connus. Les conséquences sur le bien-être des usagers se vulgarisent et permettent ainsi à un plus grand nombre de profiter d’une atmosphère intérieure saine et agréable. Airinspace vous accompagne dans toutes les étapes de votre plan de prévention de la QAI au travers de :

  • Audit technique de vos locaux ;
  • La conception et la fabrication de solutions de purification de l’air haute efficacité ;

 

L’amélioration continue des paramètres de qualité de l’air grâce à ses capteurs.