Demande de devis Nous contacter
  • en

Pourquoi acheter un capteur de mesure de qualité d’air ?

02/12/2022

La pollution de l’air intérieur est à l’origine de nombreux problèmes : la qualité de l’air est une problématique environnementale qui touche également la santé publique. 

L’air intérieur est largement plus pollué que l’air extérieur : c’est pourquoi cet appareil de purification d’air ambiant trouve sa place dans nos maisons. Quelles raisons précises motivent l’acquisition de ce type de capteur ? Comment bien le choisir ? Découvrez les réponses tout de suite.

Tout savoir sur le capteur de mesure de qualité d’air

Qu’est-ce qu’un capteur de pollution intérieure ?

Aussi appelé capteur QAI, cet appareil de mesure incontournable se présente sous deux formats :

  • un élément intégré à un appareil multifonction ;
  • une installation spécifique.

 

Il est notamment destiné à mesurer le niveau de CO2 dans une pièce donnée. Cependant, il fournit aussi d’autres données importantes liées la qualité de l’air, telles que la quantité de particules fines présentes dans l’air

Les capteurs connectés mesurent en temps réel ces différents taux. Ils sont capables d’émettre une alerte sur votre smartphone en cas de danger. Pour les capteurs classiques, il faut consulter les données collectées par ces derniers directement sur leur écran d’affichage.

Obtenir de telles informations est primordiale, mais la lutte contre la pollution de l’air nécessite d’autres mesures. La pollution de l’air intérieur est un problème qui peut parfaitement être résolu grâce à de nombreuses solutions.

Il est par exemple conseillé d’aérer régulièrement, d’opter pour un meilleur système de ventilation ou d’acheter un purificateur d’air airinspace

 

Le principe de fonctionnement des capteurs de qualité de l’air

Ce type de capteur effectue des mesures localisées. En d’autres termes, ils informent sur la qualité de l’air précisément où ils sont installés. Ils prennent des mesures en permanence. Parmi les principales sources de pollution de l’air intérieur, on retrouve les produits ménagers et la fumée. Il peut s’agir de fumée de cigarette, de bougie ou encore d’encens. La pollution de l’air concerne la forte concentration en microorganismes et en particules fines. Les particules fines sont à l’origine de problèmes respiratoires (inflammation ou dysfonctionnement). Les microorganismes sont vecteurs de maladies en tout genre.

Généralement, l’appareil est équipé d’une ou plusieurs sondes. Chaque élément sensible mesure la concentration d’un polluant bien déterminé. Les informations sont récoltées, puis traitées via un système informatique embarqué.

À quoi sert un compteur de particules ?

Les particules de poussière sont des polluants de l’air intérieur : leur concentration aide à mesurer la qualité d’air. Les compteurs de particules sont des appareils qui aspirent et comptabilise la quantité de particules. 

Pour la mesure des particules fines, il est préférable de s’orienter vers des capteurs à comptage optique équipant les nouveaux capteurs QAI. Le capteur optique photosensible à infrarouge permet d’identifier le type de particule détecté en mesurant leur intensité lumineuse. Il peut aussi compter le nombre de particules présentes dans l’air tout en mesurant leur taille. Ces appareils indiquent en même temps la température, l’hygrométrie.

Les innovations technologiques continuent afin de pouvoir proposer aux professionnels et aux particuliers des appareils plus performants. Les données sont dorénavant stockées dans les nouveaux capteurs et peuvent être transférées sur un ordinateur.

Qu’est-ce qu’un capteur CO2  ?

Principe des capteurs de dioxyde de carbone

Ces installations de mesures de concentration de CO2 sont privilégiées pour limiter la propagation de la COVID-19. En effet, les spécialistes se sont servis du CO2 comme un indicateur de qualité de l’air. Son niveau de saturation dans l’air ambiant informe sur le niveau de confinement d’une pièce. Les autorités françaises ont ainsi fixé des valeurs de référence, depuis la dernière crise sanitaire. 

Le seuil de CO2 à ne pas dépasser est de 800 ppm (partie par million). En intensifiant le renouvellement d’air, le but recherché est de permettre l’élimination des particules virales.

Un capteur CO2 mesure la concentration en CO2 dans une pièce. Pour être fiable, il doit être équipé d’une cellule NDIR qui allie sensibilité et réactivité.

Évolution de la mesure de la qualité d’air intérieur

L’indication du CO2 ne suffit pas à lutter efficacement en faveur d’un air sain et pur. Autrefois, les professionnels installaient les analyseurs de mesure en continu. Toutefois, leur prix élevé a poussé les fabricants à concevoir des appareils moins onéreux.

Depuis quelques années, on a vu l’apparition des capteurs à prix abordables sur le marché. Ils sont désormais les plus recherchés, sachant que leurs fonctionnalités leur permettent d’afficher les différents paramètres de confort.

Quelles données affichent votre capteur de mesures de qualité de l’air ? Ils peuvent afficher les informations, en plus de la saturation en dioxyde de carbone et de la température ambiante :

  • l’hygrométrie
  • le taux de concentration de polluants atmosphériques (parmi ceux-ci, on retrouve les particules et les composés organiques volatiles).

 

Les micro-capteurs offrent par ailleurs des données plus précises, tout en étant faciles à installer.