Demande de devis Nous contacter
  • en

Les capteurs de CO2 dans les écoles permettent-ils de lutter contre le COVID 19 ?

16/06/2024

Masque et gel hydroalcoolique sont rapidement apparus comme des remparts obligatoires au COVID 19. Le niveau de confinement d’une pièce est pourtant le premier levier à actionner pour lutter contre le virus. Dans les établissements scolaires, les enseignants ne disposent pas des outils et des moyens adaptés pour aérer efficacement leur salle de classe. L’utilisation de capteurs de CO2 dans les écoles permettent de limiter la transmission du COVID. 

 

Les modes de transmission du COVID 19

En juillet 2021, l’ANSES publiait un rapport relatif à la viabilité dans l’air et à la dose infectante du SARS-COV-2. Les résultats de nombreuses études y sont reportés et indiquent que le virus se transmet généralement de l’une des façons suivantes :

  • Par contact direct : lorsqu’une personne touche un individu infecté.
  • Par contact indirect : une surface peut être contaminée par le virus via des gouttelettes. La transmission d’un malade à un autre s’explique principalement par le fait de toucher son visage avant de s’être nettoyé les mains.  
  • Par gouttelettes respiratoires : c’est ce que l’on appelle la contamination aéroportée. Lorsqu’un malade parle, tousse ou éternue, des gouttelettes de liquide contenant le virus peuvent être émises et inhalées par une personne proche.

 

Dans cette note, on apprend également que le risque d’infection virale par aérosols dans un espace clos non ou mal ventilé est plus élevé. Ce constat rejoint celui d’une macro-étude européenne au sujet de l’impact de l’aération sur la santé des occupants. 

Tous les virus suivent le même schéma et il existe plusieurs manières de réduire les risques. La concentration humaine est un facteur aggravant, mais il peut difficilement être modifié dans une salle de classe. Voici ce qu’il est possible de faire dans les écoles. 

 

Les solutions pour lutter contre la propagation du COVID

En période de contamination accrue, il existe plusieurs mesures à mettre en place dans les écoles. Le port du masque dans les espaces clos et partagés et la distanciation physique sont les plus contraignantes pour les enfants. À cela s’ajoute en tout temps, le lavage de main à l’eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique.

Pour agir simplement et efficacement contre le virus, il est important d’aérer régulièrement les salles de classe. La ventilation permet de renouveler l’air et d’éliminer les particules en suspension dans la pièce. Un espace clos et non ventilé est dit confiné. Cela se traduit chimiquement par un taux de CO2 supérieur à celui de l’air extérieur, soit 0,04 % ou encore 400 ppm (parties par million).

D’après le Ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports, lorsque le port du masque n’est pas possible (cantine), une concentration supérieure à  800 ppm max doit être recherchée. Par ailleurs, le HCSP indique qu’un confinement de 800 ppm est le signe d’une aération insuffisante dans un contexte COVID-19. La pièce ne peut être occupée en l’état et doit être évacuée ou ventilée. 

Airinspace accompagne les collectivités de façon à protéger les élèves et le personnel scolaire contre la propagation du COVID-19. 

Contactez nos spécialistes

 

Les capteurs de CO2 à l’école : un outil simple et efficace

L’Enquête descriptive nationale sur les écoles et les crèches et leurs pratiques d’aération de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a démontré plusieurs choses : 

  • Les professeurs sont conscients de l’efficacité de la circulation de l’air afin de lutter contre la transmission des maladies ;
  • Ils ventilent fréquemment les salles de classe selon leurs impressions et leurs possibilités ;
  • Le personnel scolaire est souvent freiné par la température extérieure et les courants d’air qui peuvent accentuer les symptômes des écoliers en période hivernale ;
  • Les enseignants souhaiteraient être guidés afin de savoir quand et combien de temps renouveler l’air d’une pièce.

 

Les capteurs de CO2 peuvent être utilisés pour surveiller les niveaux de CO2 dans l’air et ainsi évaluer la qualité de l’air dans un espace clos. Plus le taux de dioxyde de carbone est élevé, moins l’air est sain.

La densité de population d’une classe est environ 4 fois supérieure à celle des bureaux 

Un niveau élevé de CO2 peut être un indicateur d’un nombre trop important de personnes. Cette variable ne peut cependant pas être modifiée au sein d’une salle de classe. En surveillant la concentration en CO2, il est possible de déterminer la fréquence à laquelle aérer la pièce. 

Un capteur de CO2 airinspace est un outil qui renseigne sur la manière d’améliorer la ventilation :

  1. Il alerte du dépassement du seuil réglementaire en passant au orange. Il s’agit du signal pour aérer. 
  2. Il permet de suivre l’évolution de la concentration en CO2 dans l’air par une mesure en temps réel. Dès que l’écran du détecteur de CO2 revient au vert, il est possible de fermer les ouvrants pour plus de confort.

 

Vous savez désormais pourquoi les capteurs de CO2 dans les écoles présentent de nombreux avantages pour la santé et le bien-être des élèves. La qualité de l’air intérieur est un facteur majeur de propagation des maladies et le COVID n’échappe pas à la règle. Il est primordial de munir maternelles et primaires de capteurs de CO2 et de garantir un air sain pour les plus jeunes. Découvrez ce que Airinspace peut faire pour vous.

 

Les 3 points clés à retenir en cas d’épidémie :

  • Le virus SARS se transmet principalement par aérosols ;
  • Renouveler l’air est la première action contre la COVID ;
  • Les capteurs de CO2 aident à maîtriser la qualité de l’atmosphère respiré par les enfants.