Demande de devis Nous contacter
  • en

À quoi sert un purificateur d’air professionnel ?

02/12/2022

Comment savoir si on a besoin d’un purificateur d’air ? Comment réduire les risques de surexposition aux particules et polluants ? Quel est le rôle des principaux purificateurs ?

Pollution chimique et pollution domestique : comment savoir si on a besoin d’un purificateur d’air ? Ces appareils connus pour enlever les mauvaises odeurs permettent-ils de réduire les risques de surexposition aux polluants atmosphériques et particules ? Quel est le rôle des principaux purificateurs selon leur processus de purification ?

Qualité de l’air intérieur et utilisation d’un purificateur d’air professionnel

Qualité de l’air et pathologies

Avant d’investir dans un épurateur d’air, la première chose à connaître est la QAI et la compréhension des processus de traitement de cet air vicié. L’air ambiant est infecté par des polluants atmosphériques microbiens ou chimiques et des particules (fines à ultrafines) : respirer cet air intérieur avec un niveau de contamination élevé peut être nocif pour la santé.

Garantir une faible concentration en particules et polluants dans l’air, éliminer les mauvaises odeurs, est une priorité pour tous. Ceci est d’autant plus conséquent chez les individus avec des problèmes respiratoires (pneumopathie, bronchite, asthmes, fibrose, apnée du sommeil) ou présentant des allergies ce qui concernent actuellement 7 millions de Français. Le risque consiste en des particules en suspension, aérosols, allergènes polluants, poils, pollens, acariens et fines particules, mais aussi les COV composés organiques volatils, les oxydes d’azote (polluants chimiques). 

Enfin, la qualité de l’air intérieur a des incidences sur la santé.

Normes sur la purification air intérieur

  • ISO 16000-37 : QAI : méthodes de mesure concentration massive de particules en suspension dans l’air PM 2,5 à PM 10 , procédure d’instruments de mesures des pics d’émission et investigation des locaux
  • ISO 16897 : filtration air : tests et procédures pour confort sanitaire
  • NF B44-200 : performance sur les microorganismes : mesures de l’efficacité des purificateurs d’air (allergènes, COV, moisissures, bactéries) 
  • EN 16846-1 : performance des appareils photocatalytiques sur des produits chimiques en mode actif dansl’air ambiant (élimination COV, mauvaises odeurs)
  • EN 1822 : efficacité de filtration de l’air : tests et procédures par comptage des particules pour classement à haute et basse pénétration HEPA, EPA et ULPA

 

Quels intérêts d’installer un purificateur chez vous ?

Risques sur la santé de la pollution de l’air intérieur vicié

À part les fumées et les odeurs, le véritable intérêt d’acheter un purificateur d’air réside dans son action contre l’inhalation des particules. Si plusieurs modèles retiennent un seul type de particule, se servir d’un appareil conforme permet de prévenir toute pénétration dans l’appareil respiratoire.

Chez airinspace, des modèles spécifiques d’épurateurs d’air piègent trois types de PM :

  • PM 10, grosses particules de poussières et pollens
  • PM 2,5 particules fines de champignons et de bactéries
  • PM 1 particules fines comme les virus.

Technologies de purificateur air pollué : pour quels besoins ?

Sur le marché des purificateurs d’air, on distingue différents types de purificateurs selon leurs différents procédés de purification. Si certains fabricants se sont spécialisés dans un de ces procédés, les systèmes de purificateurs qui permettent de purifier au maximum le flux d’air rejeté combinent plusieurs technologies.

À quoi sert un purificateur à filtre ?

Dans un système purificateur par filtrage, l’air passe par des filtres HEPA selon les recommandations des autorités de santé ( HCSP et DGS).

Dans le domaine de la santé, le purificateur d’air à filtre (procédé de filtration) capte et retient les particules inférieures au diamètre des pores. L’assainisseur d’air à filtres capture par exemple des pollens et allergènes, mais aussi les virus et bactéries.

Il est aussi possible d’associer filtration HEPA et charbons actifs pour assurer la rétention des COV et des odeurs.