Demande de devis Nous contacter
  • en

5 bénéfices de l’utilisation de purificateurs d’air airinspace sur la qualité de l’air intérieur en cas de pics de pollution

26/05/2024

La pandémie mondiale et la fréquence croissante des pics de pollution ont mis en lumière l’impact de la qualité de l’air intérieur sur notre santé. Le renouvellement de l’air est une pratique reconnue pour faire face aux risques de contamination ou de pollution. Seulement, cette solution est-elle suffisante pour assurer un traitement de l’air ambiant de façon efficace pour les occupants des espaces intérieurs ? 

Le marché compte aujourd’hui de nombreuses solutions pour assainir l’air intérieur. Certaines sont pertinentes, d’autres le sont moins. Si vous doutez encore de l’intérêt de recourir à des purificateurs d’air, airinspace vous présente 5 bénéfices concrets et reconnus de ces équipements, de plus en plus indispensables, en particulier pour les établissements recevant du public.

 

Un complément au renouvellement de l’air intérieur

Face aux enjeux relatifs à la qualité de l’air intérieur au sein des établissements recevant du public (ERP), le renouvellement naturel de l’air par aération manuelle représente le premier geste à adopter

L’efficacité de cette action est sans conteste. D’ailleurs, l’aération des pièces figure parmi les gestes barrières à adopter dans le cadre de la pandémie. En cas de pics de pollution, l’Agence de la transition écologique (ADEME) recommande de maintenir l’aération des intérieurs.

Ce renouvellement permet certes une évacuation de certains polluants intérieurs à l’extérieur, mais l’inverse se produit également, et l’effet est d’autant plus néfaste en période de pics de pollution. 

Un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) de 2019 confirme l’effet de transfert des polluants extérieurs au sein des espaces clos, et ce, dans 2 cas de figure : 

  • en cas de problème d’étanchéité du bâti ;
  • lors des actions d’aération et de ventilation des pièces.

En ce sens, le recours aux purificateurs d’air airinspace atténue les inconvénients d’une bonne pratique initiale. La filtration de l’air agit sur tous les composants présents et réduit le risque de pollution en cas d’aération.

 

Une solution non polluante pour assainir l’air ambiant

La fréquence des pics de pollution en fait un véritable enjeu de santé publique. Face à une telle situation, l’offre de solutions est croissante. Mais comment s’assurer du bien-fondé des propositions présentes sur le marché ?

 

La meilleure solution reste la combinaison du renouvellement de l’air intérieur, associé à la filtration des composants de l’air en cas de pics de pollution. Les produits ayant pour vocation à assainir l’air ambiant n’ont que peu d’efficacité, voire s’avèrent risqués.

 

Les produits utilisés sous forme de spray ou via un diffuseur sont de potentielles sources de pollution intérieure à leur tour. Cet effet contre-productif tient à leur composition, comprenant des substances toxiques. Les composés organiques volatils (COV), les microparticules regorgent dans ce type d’articles. 

 

Des vaporisations répétées ou des combustions de bougies et autres encens accroissent la concentration de substances polluantes au sein des espaces clos, dont la qualité de l’air est beaucoup plus sensible qu’en extérieur. 

 

Par ailleurs, les articles naturels tels que les huiles essentielles peuvent leurrer les consommateurs, au bénéfice d’une représentation d’un produit sain et bon pour la santé. Or, tout dépend des conditions de leur utilisation. En utilisant un purificateur d’air airinspace, vous avez l’assurance de réaliser une action réellement bénéfique pour la santé des occupants. 

 

Un panel d’innovations conforme aux réglementations pour les ERP

L’ensemble de la population est concerné par les effets de la qualité de l’air intérieur, notamment en cas de pics de pollution. Mais l’enjeu est majeur pour les lieux clos très fréquentés, tels que les établissements recevant du public (ERP). 

 

Depuis le 1er janvier 2023, les ERP ont de nouvelles obligations quant au suivi de la qualité de l’air intérieur. Les établissements d’enseignement, les hôtels, les restaurants, les établissements médico-sociaux, les cabinets médicaux doivent réaliser un audit annuel des moyens d’aération et procéder à la quantification de certains polluants.

En raison de transferts de pollution de l’extérieur vers l’intérieur, la maîtrise de la qualité de l’air est particulièrement difficile lors des pics de pollution. Les purificateurs d’air airinspace ont l’avantage d’être en totale conformité avec la réglementation actuelle des ERP. Un gage supplémentaire de professionnalisme pour organiser la gestion des risques en interne.

 

Une réponse au besoin de protection des plus fragiles

De nombreuses catégories d’ERP ont vocation à accueillir des publics à la santé fragile. C’est notamment le cas des établissements hospitaliers, médico-sociaux ou des EHPAD.

 

Ces publics sont directement concernés par les pics de pollution. Une recommandation de bonnes pratiques élaborée par la Haute autorité de santé (HAS, 2018) énumère les personnes à risque en cas de pic de pollution atmosphérique. Sont concernés : 

 

  • les femmes enceintes ; 
  • les nourrissons et enfants de moins de 5 ans ;
  • les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • les personnes asthmatiques ;
  • les sujets souffrant de pathologies cardiovasculaires ou d’insuffisance respiratoire.

 

En cas de dépassement des seuils de pollution, les publics vulnérables doivent revoir à la baisse leur pratique d’activités physiques et éviter les sorties lors des pics d’affluence, notamment en milieu urbain. L’utilisation d’appareils de filtration apporte un confort intérieur pour ces personnes devant adapter d’autant plus leurs activités.

 

L’exhaustivité du traitement de l’air grâce aux purificateurs

Les pics de pollution recensés et faisant l’objet d’un suivi concernent principalement les particules fines. Or, les sources de pollution de l’air sont nombreuses, si bien qu’il est difficile de les identifier dans leur totalité. 

Il est impossible de tracer l’origine de certains composés ou de certaines substances toxiques, tant les sources sont multiples. La technologie de filtration d’air des purificateurs airinspace permet de retenir 99,995 % des microparticules présentes dans les espaces traités. Mais les appareils filtrent également les virus, les bactéries et les allergènes.